Un monde captivant et saisissant, par Géraldine Maillet

Le monde à ses pieds* raconte l’histoire vraie, fouillée et romancée de Ruslana Korshunova, cette jeune kazakh, fraîche et immense, qui a fait le grand saut du haut de son loft new-yorkais en juin 2008. Elle avait 20 ans.

A l’époque, sa mort m’avait chamboulée : elle semblait vivre la vie dont plus d’une rêvait, était sublime & pourtant, pourtant son mode de vie était trop fort pour ce qu’elle était.

La romancière fait son entrée en matière par une brève entrevue avec un Karl Lagarfeld, détestable et exigeant, qui suçote de fines lamelles d’ananas tout en regardant ses créations portées par les models dans son atelier.

Les péripéties sont rythmées par de courtes phrases, souvent nominales. Et les répliques sont pertinentes et spontanées, c’est très agréable à lire.

On suit la vie simple et modeste de Ruslana à Almaty, petite bourgade du Kazakhstan, qui va se faire repérer par une bookeuse. A partir de là, on part à NYC, à Paris, à Marrakech où “elle pose, se change, ajustes ses bretelles, remue ses cheveux, déjeune d’un bouillon thaï, boit du thé à la menthe et respire les effluves de fleur d’oranger“. Et ainsi de suite, au rythme de ses shootings.

En même temps, elle garde le contact avec ses proches via son blog : sa mère pour qui elle fait tout ceci, sa prof de langue, Pia, qui est totalement décalée et imprévisible, sa meilleure amie et son petit frère, véritable tête à claques.

Son vague à l’âme grandit au fur et à mesure. Elle passe son temps à faire la moue et se perd, progressivement. Elle “cuve dans du satin“, est totalement dépassée et passive, n’a pas l’air d’y prendre plaisir, la romancière le résumant ainsi par cette formule : “elle grandit en accéléré“.

Deux passages m’ont énormément plu parce qu’ils sont particulièrement  bien écrits et palpitants : La rencontre entre l’héroïne et Mario Testino – qui a RDV avec Kate – chez Daphné, un restaurant branché de Londres ; et les détails autour du défilé Stella Mc Cartney.

A la suite de ce roman et pour ceux & celles qui ne savent pas quoi lire, la couverture des Inrock’s de cette semaine m’a donné l’envie de relire L’attrape-coeurs de J.D Salinger qui vient de nous quitter….

Bonne lecture !

* : Le monde à ses pieds, Géraldine Maillet, Ed. Grasset

Advertisements
This entry was published on February 14, 2010 at 9:04 pm. It’s filed under Dans ma bibliothèque and tagged , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: