Ibride, un brin d’espièglerie

Dimanche dernier, dans ma ville, je passe devant une minuscule boutique toute blanche et aux façades en verre que je n’avais jamais remarqué jusqu’alors. Elle attire mon attention car de petits objets de déco et de jolies meubles sont visibles depuis l’extérieur. Je me penche en protégeant mon champ de vision de mes mains appuyées sur la fenêtre et j’aperçois une console rouge vermillon laquée dont les pieds sont ceux d’une autruche ! 

L’inconvénient majeur dans cette histoire, c’est que je n’ai pas -encore- les moyens de me l’offrir ! En plus, elle n’est pas très grande (de quoi poser juste une jolie lampe et ses clés), qu’elle se fixe au mur (il faut trouver un moyen pour que ce soit invisible !), et donc, qu’elle n’a pas l’air très stable & qu’elle vaut réellement une petite fortune.

Toujours est-il que la gérante de la boutique Cela étanm’a indiquée plus tard qu’elle existait en plus grand et m’a surtout informé sur son créateur : il s’agit de Benoît Convers, de l’enseigne Ibride.

Ils sont trois concepteurs, isolés entre forêt & marais, pour trouver leur inspiration et ça marche. Alors pour ceux qui aiment ce type d’univers bucolique, rendez-vous sur http://www.ibride.fr/

One day for me …

Advertisements
This entry was published on March 7, 2010 at 9:33 am. It’s filed under Créateurs, Promenades and tagged , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: