Un portrait palpable de Leïla Menchari par l’Institut du Monde Arabe

Après un portrait remarqué de Marie-Béatrice Baudet pour Le Monde en 2OO8, c’est au tour de l’Institut du Monde Arabe de mettre à l’honneur cette véritable artiste par une exposition très intéressante, “Orient-Hermès”.

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, on doit à cette femme de style des 3O’s, émancipée et d’origine tunisienne, les vitrines remarquables de la marque Hermès depuis plus de 3O ans. Et cette exposition nous dévoile ses inspirations.

A l’entrée, est exposée une toile qui relève de l’art naïf, courant artistique dont le dounier Rousseau fait partie. Elle représente un félin en train de boire et donne le ton de l’univers qui nous attend, situé entre la Nature et la jungle, l’Histoire et la mythologie, l’Orient et l’Occident.

On peut ensuite assister à la projection d’un documentaire de Josée Dayan, M par M, qui relate un entretien entre Léïla & Jeanne Moreau à Hammamet, où l’on peut enfin voir la maison de ses rêves, fabuleuse, celle dont elle faisait déjà référence dans l’article du Monde cité plus haut.

Ce lieu m’a d’ailleurs fait penser aux Jardins Majorelle de Marrakech, puis au décor de l’un de mes films phares, De grandes espérances, à la pâtisserie marocaine incroyable d’Agadir et enfin, à un je ne sais quoi du Voyage de Chihiro.

Elle y raconte son enfance, sa rencontre avec Jean Henson, le propriétaire de la maison qu’elle rachètera plus tard, ses études en Tunisie puis, comment elle a gagné le droit d’étudier en France, etc.

Se prononcent à son sujet le génie Azzedine Alaïa, reconnu par le bustier qui traîne sur le bureau à côté de Jeanne Moreau pendant l’interview & porté par K. Moss ci-dessous :

Et l’écrivain Michel Tournier, qu’elle connaissait personnellement…

On devine surtout sa passion pour l’esthétisme, la beauté et le luxe à travers son savoir de la dextérité orientale, des matériaux et des couleurs qu’elle sera amené à utiliser pour ses vitrines.

A ce propos, certaines ont été reconstituées. En voici ma sélection :

Céramique ottomane, Iznik


Hommage à Maria Felix

Cheval d’Orient

Le Fleuve, à l’ombre de Karen Blixen

Une très jolie et agréable vision de l’Orient, qui donne envie d’aller faire un tour du côté de Tunis & d’Hammamet…

Advertisements
This entry was published on April 3, 2010 at 10:39 pm. It’s filed under Créateurs, Expo and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: