Amos Gitaï tourne Roses à crédit pour la TV !

Je n’y crois pas.

C’est le supplément TV du Monde daté du 18 au 19 avril qui me l’a appris hier (et oui, je suis en retard dans mon abonnement !).

Entre Au bonheur des dames & un petit quelque chose de L’écume des jours, ce roman d’Elsa Triolet (la femme d’Aragon, le pire ennemi de Boris Vian, soit dit en passant) fait parti de mon top 3 depuis le collège.

Elle y narre une histoire d’amour passionnelle divinement bien, au début des grands travaux haussmanniens, de la société de consommation et du crédit, à Paris dans les 5O’s. Les femmes y sont élégantes, on s’y déplace en calèche, et on assiste à des rencontres dans les grands magasins, des balades aux Tuileries, à des discussions entre animaux, à une explication de la hiérarchie sociale de l’époque…

Voilà ce dont je me rappelle.

Amos Gitaï, réalisateur israélien, notamment du long métrage Free zone, a choisi de mettre ici en scène Léa Seydoux & Grégoire Leprince-Ringuet, qui ont déjà joué ensemble dans La belle personne de Christophe Honoré.

On n’a pas encore de date pour ce téléfilm mais il sera diffusé sur France 2 et une version ciné devrait sortir en septembre.

En attendant et si ce n’est pas déjà fait, lisez de toute urgence ce chef-d’oeuvre !

Advertisements
This entry was published on May 3, 2010 at 8:18 am. It’s filed under Dans ma bibliothèque, TV and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: