Ambiance aux Paris Fashion days

J’ai suivi un véritable jeu de pistes pour obtenir les invitations.

 

C’est en attendant le début de ma séance de power plate que j’ai obtenu l’Info : un tout petit encart perdu au milieu d’un magazine féminin de qualité (zzzzz), ce  qui m’a conduit le jour même à la Fédération française de prêt-à-porter, rue Caumartin, en vue de retirer les invit’ pour la ligne bis Vivienne Westwood + Lee, nommée “Anglomania” & présentée dimanche dernier à la presse.

Direction donc vers  la Bourse de Paris le jour J.

Equipés & tout pomponnés, on se pointe à la bourre, mais juste à temps pour le premier runway, qui ne m’a pas plus des masses. Installés juste en face d’Agathe Bonitzer (la jeune fille rousse qui joue dans Un chat un chat avec Chiara Mastroiani ou La belle personne, de Christophe Honoré) et qui a passé son temps à faire la moue, on a pu admirer des  vêtements informes sur des mannequins mineurs (euh des autorisations parentales avaient-elles été signées pour le droit à l’image de ces personnes ?? / des permis de travail ?? ), avec leurs cheveux plaqués à la laque sur le visage  -pour qu’on se focalise uniquement sur les vêtements informes aux couleurs sobres, sur une musique quelconque, mouais.

Il s’agissait de A. Friend by A.F Vandervorst, qui présentait des mailles & du jersey pirncipalement, dans des couleurs automnales, et qui ressemblait étrangement à la marque expérimentale Xuly Bët, pour le logo et le style.

Puis, une pause d’une heure était organisée, autour de minuscules cupcakes fabriqués par Synie’s :

© Les demoizelles.com

© Les demoizelles.com

& de discussions aussi profondes qu’intéressantes :

– Moi, à propos d’une fille qui passait : ” C‘est quoi cette paire de pompes de malade ?

une copine, tout juste rencontrée : Zara, c’est sûr !

& je rétorque du tac au tac : Ah non, c’est trop travaillé pour du Zara, impossible !!

ou bien : J’adore ta montre !

Moi : C’est une Nixon.

Ah ouais ? connais pas” … (sic)

Le tout accompagné de champagne rosé, trop dur.

Question mode, l’engouement est allé crescendo : le défilé qui a suivi était A.V.H by Anne Valérie Hash. Pas très marquant, hormis, les traînes, les top en tulle plumetis, les tenues plutôt classiques avec des mocassins ou des brogues…

Enfin, l’ultime défilé, le tant attendu, celui de Vivienne Westwood, cette créatrice anglaise rousse qui a mis la mode punk au devant de la scène et qui a eu notamment comme égérie la Moss, ou actuellement Pamela Anderson.

On lui doit notamment ses Pirates boots que tout le monde s’arrache depuis 2006 & plus récemment, ses chaussures en plastique.

En front row, on a eu droit à une barge, qui selon les dires, était rédactrice en chef de je ne sais quel magazine. Je l’ai surtout remarquée pour son legging imprimé panthère, ses ongles d’orteils peints en vert caca d’oie, sa coupe au carré + frange sous  son chapeau de paille ridicule, son sac LV luisant dans des tons reflétant son mauvais goût, mais tout de même avec une bonne tête, si on est dans son camp. Soudain, elle s’est levée & est partie réclamer un bidon en inox offert à tous les VIP au rang d’en face en disant : “c’est ma gourde !”. Après moultes recherches & discussions, il s’agissait d’Hilary Alexander, la Rédactrice mode du Daily Telegraph.

Finalement, dès que Yojhi Yamamoto s’est installé, le show a pu commencé par un jeu de lumières flashy dans les tons vert & fushia, qui sont ses couleurs de prédilection.

Puis, place à une musique démente, ou les mannequins sont apparues (dont une en mâchant un chewing-gum)  toutes cheveux crêpés – clin d’oeil ici au dernier défilé Rykiel – dans des fringues hyper stylées : j’ai aimé cette robe magnifique imprimée avec un jupon ultra souple dans les tons roses :

ou la jupe-culotte bleue marine toute drapée dans une matière incroyable ; les coupes de l’imperméable et des chemises blanches, de jolies sacs à nœud nœud & les multiples boots à hauteur parfaite & à lanières, ainsi que les ceintures…

C’est parce qu’elle était à Londres, au vernissage d’une expo photos sur Kate par Mario Testino qu’elle n’a pas fait d’apparition pour soutenir sa ligne … comme quoi, il faut faire des choix dans la vie !

Pour finir, on s’est tous & toutes, et des nouveaux venus, retrouvés au VIP à regarder qui avait bien pu se changer entre-temps, ou à mater ceux qui se déhanchaient, pourtant DG d’une grosse boîte de com’… Sympa la petite fête en tout cas, merci Linda via Brandalley !!

Advertisements
This entry was published on July 6, 2010 at 4:06 pm. It’s filed under Créateurs, Distribution, Tendance and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

2 thoughts on “Ambiance aux Paris Fashion days

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: