A propos de The Carter documentary

En 2008, le fils de Quincy Jones (QD3 Entertainment) a commandé un documentaire sur Lil Wayne au réalisateur Adam Balah Lough, qui l’a suivi 6 mois durant.

Il en dresse un portrait sincère en mettant en lumière à la fois ses travers et sa part de génie.

Ce rappeur, originaire de la Nouvelle-Orléans, est celui qui a vendu pas moins d’un million d’albums en une semaine (pour Tha Carter III) !

On voit à quel point c’est un travailleur acharné (il ne fait que ça) : Entre deux gorgées de purple drank (mélange de codéine & de prométhazine qui fait mal), il se sample lui-même dans ses chambres d’hôtel, avec une boîte à rythmes terrible, n’écrit jamais de brouillon et vit dans un bus aux Etats-Unis, sinon à Amsterdam, on imagine bien pourquoi.

On en apprend également sur son enfance, son entourage qui se limite à son boulot : de son label Young Money avec ses protégés, à Birdman, son producteur au départ qu’il a nommé père de substitution.

En somme, c’est l’artiste qui est intéressant. Je n’adhère pas trop à son style – je reste bloquée sur du rap des 9O’s, allez savoir pourquoi- mais le personnage reste énigmatique avec sa capacité à produire continuellement…

Mon titre préféré :

Et bien sûr, ce qui m’a passionné, c’est l’aspect juridique de cette histoire.

Déjà, au niveau de sa distribution, ce film est à part. Présenté dans le cadre de deux festivals (dont celui de Sundance l’année dernière), sa sortie en salles aux US n’a pas fait mouche et ailleurs, il s’est tout bonnement achevé en straight to DVD. En off, à un téléchargement en pagaille.

Bien que l’artiste ait donné son accord pour son tournage (complaisance de l’artiste donc pas d’atteinte à la vie privée), il a attaqué la production parce qu’il semblerait qu’on lui ait promis le final cut (i.e son approbation pour le montage final), ce qui ne se serait pas produit. Son manager et ami d’enfance aurait revu une fois le documentaire mais pas après modification. Sur ce point, le tribunal l’a débouté de ses prétentions.

On peut aisément penser qu’il se serait rétracté suite aux plans du sirop à longeur de journée ; de la scène où il explique, décomplexé, qu’il s’est fait violé à 11 ans et qu’il a aimé ça, entre autres états totalement lunaires…

Mais je pense que son action constitue la contrepartie des poursuites dont il fait l’objet pour utilisations sans autorisation (contrefaçon) de morceaux existants. Précisément, Party with fire serait largement inspiré de Partying with fire des Rolling Stones et il a du faire face à l’action d’une chanteuse folk appelée Karma-Ann Swanepoel pour le titre Once. Ou encore, parce qu’il a omis de reverser des royalties au rappeur qui a fait le beat du morceau Mrs. Officer.

Pour ce qui est de son actualité, il vient tout juste de sortir de prison (le 5 novembre dernier) et se met à faire des guests dans les concerts de ses protégés (Drake hier soir). Et sinon, il doit être soumis incessamment sous peu à un test ADN pour l’éventuelle reconnaissance d’un enfant adultérin…

Comme quoi, tout reprend un rythme normal.

Advertisements
This entry was published on November 15, 2010 at 8:52 pm. It’s filed under Dans mon iPod, Droits d'auteur and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

One thought on “A propos de The Carter documentary

  1. Moi aussi je suis pas hyper fan de sa musique (à côté de Common ou The Roots ,pour moi il fait pas le poids) mais j’avais entendu parler de ce documentaire et je tiens vraiment à le voir.
    Et s’il a été présenté à Sundance il y a des chances supplémentaires que ce soit pas creux

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: