Tron Legacy, splendide & Vertigineux

Si vous décidez d’aller le voir pour ce que c’est, c’est-à-dire un film de SF qui va vous en mettre plein la vue, alors vous allez être servi.

On quitte le monde de Moebius qui a réalisé les décors du premier Tron (1982) et les références à Retour vers le futur pour entrer dans celui des derniers travaux des studios Disney : Là, on est après Le Cinquième élément, Star Wars, Matrix, Twilight, et Avatar.

1. Des effets spéciaux dernier cri :

La présentation du logo disney annonce la couleur.

Le mélange de 2D & 3D n’est pas très pratique – je suis ressortie de la salle avec de grosses marques sur le nez – mais il a un sens, c’est sûr : la 2D pour le monde réel, la 3D pour la Grid. Interrogation : Le monde réel a t-il été lui aussi, inventé de toutes pièces ? 

Ce qui m’a particulièrement plu sont les scènes totalement dingues du premier combat avec la salle renversée, les jeux de caméra au ralenti, puis les courses & les couleurs… sans parler du design des engins et des costumes…

Et bien sûr, les espaces fictifs recrées ou imaginés : l’entrée de la salle de jeux d’Arcade / la maison sur la plage/la rue devant chez Encom.

2. Les Personnages :

Jeff Bridges est, comme à son habitude, impeccable, d’autant que sa version rajeunie (utilisée pour Clu 2.0 & pour la première scène dans le monde réel) est tout aussi bluffante ! Inédit, ce procédé de “nouvelle technologie des programmes” qui a permis de faire en sorte que son personnage  n’ait pas pris une ride.

Alors, pour l’identification : Olivia Wilde, qui joue dans The O.C, est Quorra ; Cillian Murphy (aperçu dans Inception) joue le fils de Dillinger (l’un des personnages principaux du premier volet) ; enfin, Castor est interpreté par Michael Sheen qui a un petit quelque chose de Pee Wee, entre nous et de Face off pour son nom.

3. L’histoire :

Bon déjà, dès qu’il y a un passage, c’est pour moi.

Ensuite, la scène de la soirée est grave, avec le caméo des Daft Punk, la boisson préparée que Clu lui offre contre le disque – Matrix et le lapin blanc – trop trippant !

4. Contre-critique :

Il a été beaucoup critiqué sur le fait qu’il sache exactement quoi faire et qu”il cerne tout de suite comment réagir… bon, ok. mais c’est pour que l’histoire avance !  On entend aussi dire que c’est facile à comprendre…mais c’est justement pour contempler ces décors éblouissants.

D’un tout autre point de vue – celui de Jean-Michel Frodon – pour les inconditionnels du Masque et la plume ou des Cahiers du cinéma – ce film en prend pour son grade parce qu’il n’est pas représentatif de la réalité. Certes, il ne reflète en rien les problématiques actuelles sur les réseaux sociaux ou internet… Mais si c’est bien cela qui vous intéresse, allez voir The Social Network ! Tron Legacy, qui est un sequel de la première version et non un remake, a su garder l’esprit du premier, il est “simplement” plus moderne. Pour moi, ce Tron Legacy est un véritable exercice de style tout à fait réussi !

Indispensable à voir au cinéma, mais pas forcément en 3D.

Advertisements
This entry was published on February 15, 2011 at 5:57 pm. It’s filed under Ciné and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

2 thoughts on “Tron Legacy, splendide & Vertigineux

  1. Benjamin on said:

    Ouais c’est très beau mais c’est pas top… Sinon c’est la première fois que la 3D ne m’a pas endormi, il faut le signaler. Et pour Olivia Wilde aussi.

  2. J’avais vu Tron 1, il y a bien longtemps et j’ai adoré celui-ci avec toute la technologie qui va avec !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: