Soundcloud ou les nouveaux modèles économiques proposés au domaine musical

Il aura fallu attendre le développement du Web 2.O pour venir à la rescousse de cette industrie.

Avec la mise en ligne par les internautes de leurs playlists, du relais des morceaux par les labels et les réseaux sociaux via les liens hypertextes, l’assise des webradios… Et en plus, c’est beaucoup plus riche que le schéma classique vertical qui préexistait.

Je me suis toujours dit que, vu les créations dans le monde entier à la seconde, jamais je ne pourrais tout écouter, je veux dire, même dans mon domaine.

Désormais, avec ces nouvelles plateformes, on y parvient ! Etat des lieux.

Découverte sur un petit blog de hip-hop que j’adore, je n’ai au départ pas compris l’intérêt de Soundcloud : Web radio ? échange de fichiers ? C’est un moyen, pour tous et surtout pour les auteurs et les connaisseurs pointus, de poster ses dernières bandes sonores, ou bien de concocter des petites listes de lecture bien sympathiques.

En gros, maintenant, tu te connectes tranquillou à une piste postée sur tout bon site ou blog musical qui se respecte et si tu captes bien sûr, t’écoutes facilement les sélections. Et le hic, c’est que tu ne peux pas les télécharger. Si t’en veux encore, la plupart des morceaux, en cliquant dessus sont relayés sur les sites des petits labels concernés pour l’achat ; et sinon, aux autres morceaux du même artiste. Et pour finir, si t’aimes le style, ils te conseillent d’autres bandes sonores, enfin bref, c’est grave !
Autre nouveauté avec Soundcloud, tu peux même faire part de tes commentaires à l’instant T directement sur la bande sinusoïdale. Trop sympa. Après,on repère vite les utilisateurs qui commentent à tout va un moment de la musique sur d’autres sites, comme Facebook…
Concernant les webradios, comme Grooveshark par exemple, faut y aller en connaissance de cause. Le système veut que tu connaisses déjà les artistes, tu sélectionnes tes morceaux, t’en fais une liste de lecture que tu peux partager, genre la poster sur un blog par exemple, comme ici.

Du coup, j’écoute plein d’éléctro de dingue et je veux un smartphone, vite, avec une connexion impec’ -genre I phone 4 ?-  pour ne pas être déroutée, parce que là, suis en train de me ruiner 🙂

Advertisements
This entry was published on March 30, 2011 at 7:08 pm. It’s filed under Dans mon iPod, Numérique and tagged , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

One thought on “Soundcloud ou les nouveaux modèles économiques proposés au domaine musical

  1. L’occasion de deux infos ;

    – l’appli’ de SoundTracking qui suit tes écoutes à la trace.. http://www.onlike.net/technologies/logiciels/soundtracking-application-iphone-check-in-musique/

    – l’offre d’Amazon de stocker sa musique sur leur serveur, estampillée offre musicale (et ça l’est) ; globalement, on pourra écouter notre musique sur un serveur dédié. Sauf que les majors crient au scandale, et qu’Amazon explique que c’est pas grand chose.. tout en négociant les droits. http://www.computerworld.com/s/article/9215342/Amazon_Apple_Google_play_chicken_over_cloud_music_lockers

    Evolution, evolution..

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: