Galerie Paris-Beijing : La Slick en rattrapage. 3/3

Au cœur d’une petite rue tranquille du Marais, la galerie Paris-Beijing présente le curieux travail de Chul-Hyun Ahn.

J’en avait ouïe dire à l’occasion de la Slick, cette foire d’art contemporain concomitante à la Fiac qui se déroulait sur l’esplanade du Palais de Tokyo. Ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde.

Cet artiste coréen issu de l’école des Beaux-arts de Séoul manipule à merveille les matériaux industriels : des néons colorés, des miroirs sans tain, du plexiglass.

Sa recherche artistique tourne autour de la profondeur de champ comme représentation physique de l’infini et du vide.

Sa géométrie tridimensionnelle est rendue possible par la superposition des matériaux et des miroirs, parfois courbés, ce qui en fait des objets de méditation au sens propre du terme :

Son travail remarquable est présenté jusqu’au 23 décembre prochain. 54 rue du Vertbois – Paris 3ème. Entrée libre.

Pour plus d’infos, c’est par .

Advertisements
This entry was published on November 18, 2011 at 8:39 pm. It’s filed under Art contemporain, Expo and tagged , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: