Pictoplasma @ la Gaîté Lyrique.

Cet ancien théâtre haussmannien, devenu pour un temps un petit parc d’attractions, est un nouvel espace culturel dédié aux arts numériques.

Jusqu’au 31 décembre, il reçoit le festival berlinois Pictoplasma, à l’attention des enfants, mais assez nostalgique pour les adultes.

Ce qui m’a fait pensé à cette citation : “La nostalgie vient quand le présent n’est plus à la hauteur des promesses du passé” de Neil Bissoondath, in Tous ces mondes en elle.

Découvert lors de l’exposition Hey ! à la Halle Saint-Pierre, vous pouvez admirer trois constructions à base de bouts de bois joliment peint d’Aj Fosik, ce plasticien américain, qui pour info, fait l’objet  d’une exposition personnelle à la galerie LJ jusqu’au 12 janvier 2O12.

2 autres références m’étaient apparues, grâce à l’oeuvre de Ben & Julia : Max et les Maximonstres et l’histoire sans fin :

Sans compter un spectacle audiovisuel onirique unique à vivre dans la petite salle, intitulé the Missing Link.

Vous croiserez encore d’autres créatures comme les géants de Shoboshobo ou les espèces de gremlins de Joshua Ben Longo.

Pour plus d’infos, c’est par ; & ici aussi.

Advertisements
This entry was published on December 22, 2011 at 9:23 am. It’s filed under Art contemporain, Créateurs, Expo and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: